Baptiste Grison

Les Grands bateaux attendent (no 8)

2017

Photographie

Œuvre originale
20,32 x 20,32 cm

Partager cette œuvre :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Emplacement

144, Rue Lindsay, Drummondville

Description de l’œuvre

Avec sa série Les Grands bateaux attendent, l’artiste Baptiste Grison pose un regard sur ce qu’il appelle une anomalie dans le paysage marin du fleuve Saint-Laurent. À quelques kilomètres de la rive, à la hauteur de Trois-Pistoles et des Escoumins, se trouve ce stationnement réservé aux grands navires marchands, venus des quatre coins du monde. Ils arrivent dans la nuit et disparaissent aussi mystérieusement qu’ils sont apparus…

Photographiés à travers l’oculaire de sa lunette d’observation, les grands bateaux en attente d’une place au port sont captés par l’œil de Baptiste Grison. Le procédé photographique rudimentaire donne un effet embrouillé aux images et augmente le caractère énigmatique de ces apparitions au milieu du fleuve.

Est-ce un rêve? Le bateau semble voler dans les airs. L’horizon, le ciel et l’eau se fondent et se dérobent pour tromper notre vue.

Baptiste Grison

Biographie

Baptiste Grison vit et travaille tout près du fleuve, dans la région du Bas-Saint-Laurent. Au gré de ses déambulations, le photographe entretient un rapport dynamique avec le paysage : « Le paysage, c’est une expérience d’un lieu […], c’est quelque chose qu’on doit vivre ».

Il détient une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval ainsi qu’un diplôme de premier cycle en histoire de l’art de l’Université de Rennes II – Haute-Bretagne (France). Actif depuis la fin des années 1990, l’artiste signe plusieurs expositions solos et collectives, tant en France qu’au Québec. Ses œuvres sont aussi présentées dans différentes publications et dans des catalogues d’exposition, notamment son livre d’artiste Fatima (2017). Sa pratique l’amène également à être commissaire invité pour diverses expositions, comme pour le projet Rencontre photographique du Kamouraska, de 2013 à 2015.

Démarche artistique

Un regard actif

Baptiste Grison s’intéresse à des lieux qui l’intriguent. Des lieux parfois en apparence banals, mais qui, pour lui, revêtent un caractère singulier. Tantôt, une frontière virtuelle au milieu du fleuve qui sert de lieu d’attente pour les bateaux cargos (Les Grands bateaux attendent). Ici, un parc national voué à la conservation de plus en plus investi par les touristes (Citadelle). Là, une réserve autochtone au milieu d’un territoire forestier sans cours d’eau, n’ayant jamais réellement été occupée par les Premiers Peuples, mais qui, sur les cartes, est toujours désignée comme une réserve (Les Barricades mystérieuses).

Expérimentant avec le médium de la photographie, il arpente les lieux à la manière du géographe et à travers une pratique consciente de la marche. Progressivement, il apprivoise ce qu’il voit et s’imprègne des espaces. Ces attentives observations font jaillir en lui un narratif, qu’il raconte à travers les nombreux clichés qu’il prend.

Ainsi, Baptiste Grison aime travailler la série, car pour lui, une image seule ne vaut pas mille mots. C’est la combinaison ou la confrontation des différentes photographies qui construit une histoire.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart